Kuala Lumpur : destination rêvée pour une escale ?

13 octobre 2015

Pour faire face à des problématiques budgétaires, il m’a vite fallu répondre au souci suivante : quel arrêt nécessaire est le moins coûteux  ? Car en effet, pour baisser considérablement le prix du/des billets me permettant de fouler cette terre d’ocre qu’est l’Australie, il me faut faire une longue escale, et ce, par pur intérêt économique.

Plusieurs ville de l’Asie et de l’Océanie s’offraient à moi. Une matinée, à creuser, shortlister : Kuala Lumpur était la destination rêvée.
> Le moins cher en terme de billet : KL
> L’une des capitale les moins cher en terme de vie sur place (graillage, buvage et logeage..) : KL

Kuala Lumpur, c’est aussi le supermarché de l’Asie, entre souk à contrefaçon et centre commerciaux, pullulant.

Ainsi, quelques jours me suffiront à m’adapter à un jetlag qui m’était promis. 6 heures de décalage (voir ici : +6h), pour 4 jours à tuer.

Mais KL ne sera pas mon unique lieu de villégiature : Doha me vaudra un arrêt de 2 heures. D’ailleurs, croisons les doigts pour qu’aucun retard ne soit de la partie.
Rappelons que Doha est la mère de la Qatar Airways, compagnie qui me permettra de passer 2/3 de mon voyage dans un confort relatif.

Car en effet, qui dit sub-division du billet, dit multi-coucou, dit pluri-compagnie. Car venant à s’ajouter à la Qatar Airways, Air Asia me transportera jusqu’à ma destination finale: Melbourne. Peut-être que le confort y sera de mise, mais il faut y voir ici, un confort associer à un asiatique, non pas à un gaillard, de type européen, dépassant aisément le mètre 80.

 

Finalement, dans les air :
Orly – Charles De Gaule > Doha (QA) > Kuala Lumpur (QA) > Melbourne (AA)

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut