GR NC 1 – Netcha

18 septembre 2017

Réserve Naturelle du Pic du Pain

GR NC1 - Netcha - Point d'EauLa deuxième étape du GR NC 1 est la seconde plus valonnée du parcours. Elle reste assez accessible, excepté lorsque l’on porte trop de poids et que la répartition laisse à désirer. Ce qui est partiellement mon cas..
Il va falloir attaquer les 11 Kms avec la tente placée au niveau des hanches, depuis deux jours consécutifs. Grossière erreur !

Bref, départ du refuge après avoir rempli le Camelbak des 3 litres d’eau necessaires pour la série d’ascensions qui m’attend. La route commence vraiment à s’élevé, et avec elle, à proposé de sympathiques panoramas. Ils permettent de contempler la baie, l’usine d’en face, le champ d’éoliennes, les belles courbes des chaînes de montagnes avoisinantes,  la vallée arrosée de sa rivière où s’y baignent certains lacs.

GR NC1 - Netcha - Chaîne

Le sentier prend délibérement le parti de faire les crêtes pour rejoindre le refuge de Netcha, planqué près de sa rivière. Il zig-zag entre les pics et les creux d’entre-deux montagnes. La végetation n’habillent que peu le passage, ne recouvrant rarement et ne proposant donc que peu de zones d’ombres.

GR NC1 - Netcha - Vallée

NETCHA

Rivière des LacsUne arrivée sur Netcha, un poil épuisé, pour la pause déjeuner. L’accueil est bon. Un topo sur les possibilités du lieux est fait par la tenancière. Il est impossible de se ravitailler en eau potable à moins de bouillir l’eau de la rivière voisine. Mais un refuge gratuit est à dispo’ et des super spots de VTT sont à location. Ces sorties VTT permettent de profiter des environs en alternant brousse, montagne, petit chemin, parcours de berge, accès aux diverses rivières. Points d’eau alentours, bons plans pour une petite baignade ou lezarder au soleil.
En constatant ma détresse au teint rouge qu’arbore ma trombine, elle me lache 2 bières droppées par un client le matin même : du luxe !

Netcha

Après une bonne heure d’intense repos, je décide de renchainer pour une deuxième fournée. Histoire de gagner des bornes, de grignoter du temps. Comme indiqué par ce joli trait rouge sur cet amazing montage ci-dessus, je suis reparti pour 8 Kms supplémentaires. J’enchaine à nouveau sur une belle cote puis me retrouve sur une longe plaine aride. Elle doit sans doute constituer un joli marais, par temps de pluie.

LE BIVOUAC

Sur la route, je décide finalement d’annuler les étapes 3 et 4. Cet itinéraire qui se perd dans les montagnes en plein milieu de la Grande Terre, semble t’il, sans important points de vue. Et pour cause de sécheresse, celui de la Rivière Bleue non plus. Tout ceci n’est bien sur que supposition : l’avenir me dira !
Exceptées des difficultés supplémentaires dûes aux cols à passer, armer de mon lourd pactage, je ne vois plus l’interet de poursuivre l’itinéraire prévu. Le choix se porte sur la bifurcation 4b, mais avec un petit extra. Elle se composera du restant de l’étape 3 et de la 4b dans sa totalité. En somme, 32 Kms plus ou moins plat, mis à part les 2 grosses montées matinales.

Bivouac La tombée de la nuit s’approchant, je décide de bivouaquer sur un point élevé du marais aride, près d’une forêt, à l’abris du vent. Aucun matelas d’herbe à proximité, juste de la caillasse. La bache achetée à Decathlon fera son taff contre les égratignures, le rouge de la terre ; le matelas gonflable s’occupera du reste.

Malheureusement, je dois faire face à un problème de ravitaillement en eau. Je n’ai plus que 750mL d’eau pour cette nuit. Il me faut rationner, et au plus vite.
Sur la carte, il est indiqué qu’un creek se trouve dans 1/2 kms. Je me tappe un petit run, histoire de voir s’il est croisable sur les metres à venir. Rien, pas même le bruit d’un ruisseau ! Cela attendra demain.
Sans grande faim, tachons ce soir de boire petit-peu par petit-peu, gardant dans la bouche l’eau le plus longtemps possible pour mieux s’hydrater. Il s’agit là d’une technique que j’ai découvert et expérimenté en Auvergne. Et je dois dire qu’elle est très pratique. Ne sachant pas si demain l’eau se trouvera à proximité. Et j’aurai à minima une grosse ascension à assurer !

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut