GR NC 1 – Le Parc de la Rivière Bleue

19 septembre 2017

GR NC 1 – Le Bois du Sud

Toujours pas faim au petit matin. Ce n’est pas plus mal puisqu’il ne me reste plus que 500 mL d’eau, possiblement moins, et que je n’ai que de la nourriture qui assèche, vraiment salée.
Juste le temps de packter la tente tout en profitant du levé de soleil et en route pour trouver ces fameux creeks !

GR NC 1 - Levé de Soleil

Après plusieurs kilomètres, le sentier s’élève : un mur me fait face. Il n’y a plus de zone découverte, tout est noyé d’arbre. Il va falloir que je grimpe sans ravitaillement en eau, car en effet, je n’ai croisé ni eau, ni creek !!
La forêt, au petit matin, est fraiche. Il est 6h30 et cette fraicheur associée à l’ombre des arbres me seront bénéfiques. J’en profite pour maintenir de l’eau en bouche. Sur l’ensemble de l’ascension, le but sera de la garder en bouche et de la remplacer toutes les 5 minutes, si possible. Et ca passera !
J’atteinds le sommet rapidement. Il ne me reste plus qu’à redescendre. Sans eau cette fois. J’entends parfois de l’eau courrir, parfois à gros flow. Mais toujours pas de rivière à vue.

Il est indiqué sur la map qu’un camping se trouvera sur ma route lorsque la courbe du sentier s’aplatira. Le camping du Bois du Sud. Un mignon spot qui propose, de ci de là, eau (potable !), des abris, des tables, des commodités… Le point de ravito’ tant attendu ! De quoi recharger le chameau (camelbak.. :/) et reprendre des forces.

CROSSING DU PARC DE LA RIVIÈRE BLEUE

GR NC 1 - Post Bois du Sud

La plaine continue jusqu’à l’entrée, payante, du Parc de la Rivière Bleue. Particularité des parcs en NC : ils sont à minima fermés 1 jour par semaine. Enfin, le portail.. De la chance pour moi, je serai dans les clous sur l’ensemble de mon parcours.

Une gentille dame me fait le topo, me brief, me rassure pour la suite : situation parfaite.

À la bordure du camp se trouve le pied d’une chaîne de montagnes. Vers midi, je m’attaque alors au second gros morceau de la journée : une important grimpette, principalement dénudée, juste de la terre, rouge vif-vif. Il n’y a aucun vent, la chaleur règne, le soleil rayonne, mes yeux dépourvus de lunettes dégustent.

GR NC 1 - Entière vue de la Rivière Bleue

GR NC 1 - Apercu Parc Riviere BleueJe passe le col puis plonge direction la berge de la Rivère Bleue, se proposant plusieurs kilometres en contre bas. La pente est ultra raide et la descente longue. Passant des crêtes aux lacets serpentant un bois aux arbres fluets, je rejoins l’un des camping officiels du parcours, où je ne m’y halte que pour me farcir un petit encas, uniquement.
GR NC 1 - Piste OuénarouJe continue, file droit devant, esquivant la piste trop fréquentées par les bus, puis arrive sur une nouvelle station de VTT. Elle fait face aux 2 ponts qui me permettront de rejoindre la rive d’en face. Mais en guise de rivière, je n’ai que de faibles, peu épais, ruisseaux.
Je viens de franchir les capes des 20 bornes lorsque j’atteinds le point de vue de la forêt noyée, qui se trouve en amont de la Rivière. Il ne me reste plus qu’une 10aines de bornes sur une route-piste pour finalement reposer les cannes.

DES KMS, MES PIEDS, LA PISTE : AÏE!!

GR NC1 - Bobo piedsMes chaussures, trop petites (l’épaisseur avant de mon pied étant assez fat et importante), peu confortable et ne se pretent point à plus de 4-5 heures de marche, me font atrocement mal. Ca tape, ca force, ca heurte. J’ai l’impression de marcher sur du béton pieds nu, avec comme guise de panards, des batoires en bois. Les quelques pauses prises tous les 3-4 Kms font du bien.
L’analyse de mes p’tites beautés auront prochainement droit à un article ; elles seront accompagnées d’une revue en détail de mon tout nouveau backpack de la mort qui flanche-tout.
Fatche, qu’il est temps d’en finir !

Les derniers kilomètres se perdent à nouveau dans une forêt. Elle est valonée, interminable. J’atteinds finalement le refuge, le temps de démarrer un feu, d’espérer me procurer un bon repos.

Putain, j’ai mal au bide…. come on, pas ca !!!

 

Allé en haut