GR NC 1 – Dumbéa

21 septembre 2017

Descente vers la liberté

GR NC 1 - Descente vers DumbéaAprès une bonne nuit de rassouillée, je reprends la trace laissée la veille, se trouvant quelques centaines de mètres plus bas. Je progresse alors dans la forêt vierge pour la toute dernière fois.
Après quelques kilomètre de même acabit que la journée d’avant, je sors enfin la tête du tapis d’arbre. Il aurait fallu perdre plusieurs dizaines de mètres de dénivelé pour enfin avoir accès à un point de vue !

GR NC 1 - La CroiséeLe sentier chemine en d’étroit lassets basculant sur les differents points d’accès à une mine abandonnée depuis des lustres. Plusieurs autres chemins en permettent l’accès. La croisée.
Tous mènent aux plus proches rivières ou autres mines du coin. Il s’agit maintenant de redescendre à un niveau assez bas, perdre pas loin des 1000 m pour encore en remonter 600 m.

GR NC 1 - Grimpette suivanteIl s’agit là de ma dernière côte. Elle est à moitié couverte. Le branchage peu feuillu permet au soleil des traversées agréables et chaleureuses. La terre redevient rouge/jaunatre : ca sent la fin !
J’en atteinds son sommet tout de sueur. J’ai quoisi un accès visuel à l’agglomération de Nouméa. Alors je m’autorise 2-3 grimpettes supplémentaires, non programmées sur le parcours. De réels points de vue se dinstinguent cette fois-ci. D’autres chaînes de montagnes aussi. Il y a tellement à faire ici..

DERNIÈRE LIGNE DROITE

GR NC 1 - Dernière VisioJe dévale sur des crêtes peu escarpées puis me perd dans de long méandres interminables jusqu’à enfin atteindre la plaine déssinée par la rivière voisine. Il s’agit de la rivère la Dumbéa.
Au loin, un barage me permet d’y dénicher l’accès. Il me faudra suivre son cours, en dégringolant jusqu’à la ville de Dumbéa. Ville pas si proche du centre ville de Nouméa. Il va m’y falloir faire du stop, à nouveau.

GR NC 1 - Près de Dumbéa

Suivant le cours d’eau qui inéxorablement coule et rejoint l’océan bordant l’ouest de la Grande Terre, j’arrive au terminus du GR. La vanne reste que je suis à 2 kilomètres du plus proche accès, un camping au sein d’un village périphérique.

Je poursuis au delà pour trouver l’arrêt de bus necessaire qui me permettra de retourner, sauf, en terre Nouméenne. Pas de bol, il s’agit là d’un arrêt de bus, sous réservation, à appeler, par téléphone. Bidule que je n’ai pas, au vu du tarif pratiqué par l’unique opérateur téléphonique.
GR NC 1 - Point de vu DumbéaS’ensuit une série de Pouce, de rencontre, me feront progresser, jusqu’à enfin poussé la porte de l’appartement des chers gentils et jeunes gens qui ont l’amabilité de m’héberger.

Je peux enfin reposer le sac et mon corps au passage… Jusqu’à la prochaine fois où je me glisserai dessous pour l’hisser de nouveau sur mes épaules. Il est temps de savoir pour quelle destination dès à présent : Tour de la Grande Terre ou visite des Îles ?
À voir !

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allé en haut